Bernard Roudet

Quelque chose – un loup ? – demande à sortir de la tête de l’homme. Et il sort, on le sait bien, continûment, sur toute la planète…C’est le moment où chacun d’entre nous réalise sa présence en lui qui est peint ou sculpté dans ces œuvres ; effarement, douleur sans doute, mais également, de façon plus subtile, un certain contentement de toute puissance, une pente qu’on a peur de ne pas maitriser mais qui s’annonce grisante par sa folie. Un conflit intérieur dans des teintes et des coups de pinceau qui en font vibrer l’intensité sur les visages

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑