François Gobert

Les couleurs vives essaient de s’extirper d’un magma informe de traits violemment explosés : quelque chose est représenté au moment même de l’explosion, au moment même du ressenti intense et incontrôlable de l’événement émotionnel. Et se dévoilant avec peine, modifiant sans cesse leurs traits, comme sur ces images dont on fait jouer l’angle de vue et qui offrent autre chose que ce que l’on croyait avoir vu, apparaissent des visages, en tout cas des regards, inquisiteurs ou dans l’espérance qu’on les découvre, accusateurs, culpabilisants peut-être.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑