JEAN-FRANCOIS BOTTOLLIER 2016

BOTTOLLIER Jean-François né en 1957 à Grenoble
Autodidacte
D’où ça vient
Accompagné de Brigitte Fontaine, j’aime la noblesse affable et bourgeoise de John Le carré, au retour de chez Bosch, parmi les vertiges du musée des horreurs ; durant quelques heures avec la dame de Giac, le tramway de mes noirs désirs n’est jamais loin.
J’aime la noblesse aristocratique de Gary, au-delà des racines du ciel, la part d’ombre d’Ellroy et sa quête désespérée à résoudre les Rebus de Rankin dans les coulisses d’un Hollywood gorgées du sang, du sexe et de la sueur d’un Otto Dix tatouée sur la peau de Ranxerox.
Où ça va
Je peins en série, des thèmes porteurs d’émotions personnelles, exhaussées par la technique, le graphisme, les contrastes de formes, de matière, de couleurs.
Mon travail en quête de sens est fait de remise en question et de renouvellement. J’explore aujourd’hui des éléments formels issus des enluminures ou des représentations médiévales (damiers, simplicité et force expressive des corps et des visages), au service d’un thème.
Après un travail sur l’oeuvre Symphonique de Moussorgski « Tableaux d’une exposition », je me plonge émotionnellement, dans les conflits du proche orient et l’antagonisme entre les cultures, l’histoire et la barbarie.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :