ORLICKI SOPHIE

Les têtes de Sophie, la sienne même et celles des êtres qu’elle ne cesse d’engendrer (…) jouent le rôle d’outils pour la révélation d’une vérité essentielle échappant à toute forme de raisonnement. L’artiste y consacre une énergie dont les dépenses de vaste amplitude bénéficient du soutien intensif de la force vitale toujours inscrite en elle et énergiquement déployée. Ses «têtes» nous donnent à ressentir qu’il existe une tout autre dimension dont elle nous apporte la certitude parce que tous les traits de leurs visages s’unissent pour exprimer la présence universelle du mystère, là, devant nous, offert à notre regard comme l’assurance d’un accord profond entre l’oeuvre et la vie se donnant à voir dans son immensité spirituelle. Gérard Sendrey

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :