Pierre ALBASSER 2016

Il a commencé à gribouiller, il y a maintenant plus de vingt ans, sur de petits cartons tels les renforts dans les plaquettes de chocolat ou autres emballages découpés. Car sa modestie l’empêchait de gaspiller de belles feuilles de papier à dessin pour « ça ». Se laissant prendre au jeu, il a accepté ensuite de produire sur des formats plus grands c’est-à-dire des emballages mis à plat et entiers.
Ses compositions donnent alors sens aux formes des supports ainsi qu’à leurs perforations surprenantes. Il va de soi que plus aucun carton d’emballage des produits du ménage est jeté. Et même si PA dessine tous les jours, les réserves de ces emballages s’empilent. C’est pareil pour les Bic, feutres et autres stylos sortis des fonds de tiroirs des amis et écoliers dont il a des kilos en attente ! Il ne faut pas oublier les cartouches d’encre pour imprimantes dites « vides », elles ne le sont jamais et se prêtent également à la récupération – quoique un peu périlleuse.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :