PIETQUIN DIMITRI

Né le 1er octobre 1978 à Sambreville, aucune bonne fée ne se pencha sur son berceau. Comme souvent dans la région de Charleroi, les transports en commun étaient en grève et aucune fée ne put se déplacer. Perdu dans la jungle de la pauvreté ce brave garçon, affectueux à souhait, cumula les malchances. Bien plus tard, il avait alors 21 ans, on s’aperçut par pur hasard, qu’il entretenait une correspondance fantôme. Il emplissait avec frénésie de petits carnets secrets d’une écriture par lui seulement compréhensible. Aujourd’hui en de grandes fresques s’entremêlent écriture et dessin mais un seul mot nous est compréhensible, Dimitri. Le voici enfin reconnu, ses oeuvres voyagent de par le monde, en douce manifestement, les fées se sont rattrapée

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :