Markus Meurer

MARKUS MEURER..

MARKUS MEURER

Enfant, Markus Meurer a déjà appris à fabriquer des figurines à l’aide de fils et de pinces . Son père, qui était lui-même un artiste de l’art brut, a enseigné à Markus dans ses premières années comment utiliser ces outils pour fabriquer des objets.  Mais tandis que le père construisait des articles comme des motos de la manière la plus réaliste possible, le fils a créé ses pièces avec un grand esprit libre.  Il a connecté des objets trouvés, des choses et des matériaux qui étaient normalement considérés comme des déchets, avec du fil, leur donnant une nouvelle vie. Il a transformé ces artefacts en créations mythiques, créatures hybrides d’animal, d’homme et de machine.

Comme il ne pouvait pas subvenir à ses besoins avec son art, il gagnait de l’argent avec des emplois occasionnels, tout ce qui lui arrivait. Jusqu’en 2006, il vivait dans la maison de ses parents à Monreal, Eifel, Allemagne. Au fil des ans, il a transformé cette maison en Gesamtkunstwerk , une œuvre d’art totale et complète.

Après la mort de ses parents, la vie à Monreal devient de plus en plus difficile pour Meurer.  De 2006 à 2008, il a vécu avec sa femme britannique en Angleterre. Ici, il a écrit son livre Die Plange Angst ( Glaring Fear ).

Avec l’aide d’amis, Markus et sa femme sont retournés en Allemagne, à Kevelaer sur le Bas-Rhin, où ils vivent maintenant. Son appartement est sa maison ainsi que son studio, et sert également d’espace d’exposition.  Pendant ce temps, la maison de ses parents a été déclarée dangereuse et inhabitable et a été démolie par la ville de Monreal.

Le travail de Markus a été fait connaître en Allemagne ainsi qu’à l’étranger avec l’aide d’amateurs d’art autour de Kevelaer.  Ces dernières années, son travail comprend de plus en plus de collages qui démontrent sa philosophie et son image unique du monde.

 

Stéphane Milet

Stéphane Milet.....

Stéphane Milet...

Stéphane Milet..

Stéphane Milet.

Stéphane Milet

Stéphane MILET est né à Boussu, en Belgique, le 21 octobre 1986. Son travail se partage entre la terre et le dessin. Sur papier ou sur plaques en céramique, il se traduit par une répétition obsessionnelle de motifs tous semblables. Une construction de l’espace qui le rassure ! Stéphane assouvit ainsi son besoin d’entomologiste, en recopiant consciencieusement la nature et les sujets qui l’intéressent. Il attache beaucoup d’importance à l’exactitude de son dessin par souci d’être le plus fidèle possible à la réalité, « sa réalité » ! Une série d’œuvres d’une qualité unique commence à en découler…

 

Frédéric Anacleto

Frédéric Anacleto.

Frédéric Anacleto

Frédéric est né le 12 juillet 1978. Fred (son nom dʼartiste) a un style reconnaissable entre tous. En quelques traits de fusain, il donne à ses portraits aux regards statuaires une force peu commune. Personnages seuls ou en couple, trônent au milieu de la feuille, dans une absence totale de décors. Depuis toujours il utilise les mêmes tons. La sépia, le marron, le noir et le blanc. La famille est le thème central de son œuvre.

Pour une série particulière, Fred déchire en deux une veille gravure de mode représentant des élégantes du siècle passé. Il colle une moitié sur une feuille et dessine la partie manquante.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑