Patrick Chapelière

Patrick Chapelière.Patrick Chapelière

A 50 ans pendant sa période d’inactivité forcée, il commence à dessiner, pour s’occuper. Lorsqu’il retrouve un emploi dans une usine de cartonnage, il continue à dessiner quotidiennement, au retour du travail, jusqu’a une heure avancée de la soirée,et le week end qu’il passe dans sa maison de campagne. Il utilise une technique très personnelle : sur des chutes de carton qui lui sont données dans son entreprise, il trace, à l’aide d’une pointe Bic usagée, une multitude de sillons qui structurent et révèlent une image avec la mise en couleurs au crayon-cire. Apparaissent alors fleurs, animaux, petits personnages et architectures fantastiques. Le monde animalier de Patrick Chapelière emprunte autant à l’imaginaire qu’a ses nombreux souvenirs de chasseur.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑